Actualité

Tout savoir sur la conduite écologique

La voiture est l’un des moyens de transport les plus polluants. Le véhicule particulier polluerait 15 fois plus que le transport aérien. Le problème peut venir de la voiture elle-même, mais également de vos habitudes et de vos pratiques de conduite. Il est tout à fait possible de conduire de manière écologique et d’économiser du carburant. À travers cet article, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’écoconduite.

Connaître les bases en matière de conduite

Avant de pouvoir conduire de façon écologique, il faut d’abord savoir conduire. Vous devez avoir obtenu un permis de conduire et connaître parfaitement le code de la route. Celui-ci vous indique comment rouler sur telle ou telle voie et à quelle vitesse grâce aux panneaux de signalisation. Après avoir appris les bases en règles de conduite, vous pourrez envisager de conduire en respectant l’environnement.

Opter pour une voiture écologique

conduire de façon écologique Pour réduire votre impact environnemental, il faut commencer par choisir la bonne auto. Même si vous effectuez tous les gestes écoresponsables en conduisant, vos efforts seront vains avec un véhicule énergivore. Il est donc préférable d’opter pour une voiture écologique. Il peut s’agir :

  • D’un véhicule moins puissant. La consommation d’énergie est proportionnelle à la puissance du moteur ;
  • D’une voiture plus légère et plus petite. Optez pour un modèle adapté à votre utilisation quotidienne. Si vous vous déplacez seul ou à deux la plupart du temps, nul besoin de rouler dans un gros véhicule ;
  • D’une voiture électrique. Les véhicules électriques polluent relativement moins que les véhicules essence ou diesel. Cela ne signifie pas pour autant qu’ils ne polluent pas. Choisissez de petits modèles électriques au lieu de gros gabarits qui ont un impact environnemental plus lourd.    

Entretenir correctement le véhicule

Une voiture mal entretenue consomme davantage d’énergie, et est donc plus polluante. Avant de prendre le volant, vérifiez l’état de marche de votre véhicule. Pour cela :

  • Contrôlez régulièrement la pression de vos pneus. Si ceux-ci ne sont pas suffisamment gonflés, votre véhicule consomme plus. Par exemple, si vos pneus ont une pression de 1,5 bar au lieu de 2,5 bars, vous aurez une surconsommation de carburant de 6 % ;
  • Vérifiez fréquemment le niveau d’huile moteur et celui des liquides de freins. Ils vous indiqueront si l’équipement moteur fonctionne correctement et s’il n’y a pas de surconsommation ;
  • Vérifiez la fumée qui se dégage de votre échappement. Si celle-ci est noirâtre, c’est que votre véhicule a besoin de passer au garage pour ne pas polluer davantage l’environnement. 

Opter pour des solutions économiques et moins polluantes

Le meilleur moyen d’adopter une conduite écologique, c’est de limiter l’utilisation de votre véhicule. N’hésitez pas à effectuer les trajets courts à pied, à vélo ou en transports communs. Vous pouvez également privilégier les solutions modernes et pratiques telles que :

  • Le covoiturage ;
  • L’autopartage ;
  • L’intermodalité, qui consiste à associer plusieurs moyens de transport. Vous pouvez rouler en voiture jusqu’à un parking relais, puis prendre le métro pour aller au travail. Ce système vous permettra de limiter l’utilisation de la voiture. 

Avec ce type de solution, non seulement, vous réduisez vos frais de transport, mais vous réduisez aussi votre empreinte carbone.

Privilégiez l’écoconduite

Faisant partie de l’épreuve du permis de conduire, l’écoconduite s’inscrit dans une dimension éco-responsable. Voici les bases de cette pratique :

  • Démarrer doucement sur les 5 premiers kilomètres. C’est au cours des premiers kilomètres où le moteur chauffe que le véhicule pollue le plus. Sur cette distance, évitez de rouler trop vite ;
  • Roulez dans le rapport le plus élevé possible. Par ailleurs, maintenez une vitesse stable. Si vous roulez sur une ligne droite en agglomération, adoptez une vitesse de 50 km/h en 4ème. Passez la 5ème et la 6ème au-delà de 70 km/h ;
  • Anticipez les ralentissements pour éviter les freinages brusques qui engendrent une surconsommation d’énergie ;
  • Coupez le moteur en cas d’arrêt prolongé. Rappelons que si le moteur tourne, il continuera à consommer même si le véhicule est immobile ;
  • Maintenez une vitesse constante. Il est conseillé de rouler à une vitesse réduite. Vous ne perdrez que quelques minutes, pourtant, vous économiserez des litres d’essence. 

Ne pas abuser de la climatisation

La climatisation coûte cher en termes d’énergie. User de cette fonctionnalité augmente la consommation de carburant de 5 à 20 %. Si vous roulez sur autoroute ou sur une départementale, la climatisation entraînera une surconsommation de 10 %. Ce surplus de consommation sera de 15 % si vous roulez en ville. Et plus de consommation signifie plus d’émission de CO2. Afin de réduire votre empreinte carbone, modérez votre utilisation du climatiseur.

Éviter de surcharger votre voiture

Plus votre véhicule est lourd, plus il consomme d’énergie. Vous pouvez le constater lorsque vous gravissez les pentes. Ainsi, pour ne pas surconsommer, ne surchargez pas votre voiture. L’idée est de ne pas l’alourdir avec des objets inutiles. Assurez-vous qu’elle soit particulièrement légère.

Désormais, vous connaissez toutes les techniques pour rouler de façon écologique et économique. En appliquant ces conseils, vous effectuerez un geste pour l’environnement, tout en économisant du carburant et donc de l’argent.